Catégories
Bébé et maman

Chouchouter la peau de mon bébé : un jeu d’enfant !

Corps

Saviez-vous que la première capacité sensorielle à apparaître chez un fœtus est le toucher, et que c’est d’abord par ce sens qu’un nouveau-né va appréhender le monde qui l’entoure ?
La peau d’un bébé est donc précieuse, et en prendre soin est essentiel.
Quels sont alors les réflexes pour dorloter la peau de votre bébé ? Et que faire quand apparaissent irritations ou eczéma ?

soin de la peau de bébé

Pourquoi la peau de bébé doit faire l’objet d’un soin particulier ?

Jusqu’à l’âge de 2 ans, la peau de votre tout petit est immature. Elle n’a pas encore acquis toutes ses capacités protectrices, reste fine, fragile et perméable.

Elle est donc particulièrement sensible aux agressions extérieures... :

  • variations de températures,
  • UV nocifs,
  • chocs,
  • frottements des vêtements ou des couches,
  • eau calcaire,
  • composés chimiques

… mais également à l’acidité de sa propre sueur, de son urine ou de ses selles.

Certains produits, pourtant d’origine naturelle et plutôt bénéfiques pour les adultes, sont mal tolérés par la peau des bébés, à l’image des huiles essentielles ou de certaines huiles végétales (comme celles issues de fruits à coques - huile d’amande douce).

En raison de la vulnérabilité de la peau des nourrissons, il est donc primordial d’adopter une routine de soins bien spécifiques, et d’être particulièrement attentif aux produits que l’on va y appliquer.

 

Les 10 réflexes pour chouchouter la peau de bébé à tout moment

Protéger la peau de bébé passe par de petites habitudes toutes simples à intégrer aux soins quotidiens.

1. On lave bébé avec des produits doux

Pour ne pas agresser la peau fragile de bébé, on opte pour des produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de 3 ans, dont les ingrédients sont soumis à une réglementation très stricte. Et on reste vigilant quant à la composition, surtout en cas de produits non rincés appliqués sur le siège de bébé, comme les lingettes. Quant au PH on le choisit neutre (= à 7).

 

2. On essuie bien la peau de bébé

L’humidité immobilisée dans les (parfois nombreux) plis de la peau de bébé est un facteur favorisant l’apparition d’irritations.

Aussi, lorsque bébé sort au bain, on l’essuie consciencieusement, en tapotant sans frotter. A chaque change, si on peut attendre, on laisse sécher le siège à l’air libre avant de remettre une couche propre.

 

3. On hydrate la peau de bébé avec les bons produits

La peau de bébé a tendance à se déshydrater rapidement. Après le bain, on peut donc appliquer une crème corporelle ou encore une huile adaptée. Et en donnant un petit massage au passage, c’est encore meilleur !

 

4. On limite le nombre de produits

Plus il y a de produits dans la trousse de toilette de bébé, plus les risques d'interactions entre les composés sont importants. On s’efforce donc de ne pas multiplier à l’infini le nombre de produits que l’on utilise.

Bon à savoir
On peut également focaliser ses achats sur les produits de la gamme pédiatrique d’une marque que l’on affectionne particulièrement.

 

5. On masse pour faire pénétrer les produits

Pour accentuer l’effet des crèmes ou des huiles appliquées sur la peau de bébé, on pense aux massages. Grâce à des gestes circulaires doux, d’abord avec la pulpe des doigts, ensuite avec le plat de la main, on en favorise la bonne absorption.

 

6. On pense à donner à boire à bébé

L'hydratation de l’épiderme des tout-petits passe également par la boisson : en cas de fortes chaleurs, on n’hésite donc pas à donner du lait infantile en plus grande quantité, ou à mettre plus régulièrement au sein le bébé allaité.
A partir de 6 mois, vous pouvez donner de l’eau en complément.

 

7. On choisit des textiles doux

Les vêtements directement en contact avec la peau de bébé doivent être les plus doux possibles : on se dirige de préférence vers le coton, bio ou certifiés Ecocert si l’on peut. On n’hésite pas à couper les étiquettes, sources d’inconfort et d’irritation.
On évite de mettre en contact direct avec la peau les matières un peu plus irritantes, comme la laine par exemple.

 

8. On utilise une lessive douce

S’il n’est pas nécessaire de choisir une lessive spécialement formulée “pour les bébés”, il faut néanmoins éviter certains composés, tels que la MIT, la MCIT, l’octylisothiazolinone, ou certains parfums contenant une grande quantité d’allergènes (notamment dans les adoucissants)… On porte donc son choix sur des formules dites “hypoallergéniques”, testées pour limiter les réactions allergiques.
On peut aussi accentuer le rinçage du linge de bébé, en choisissant le programme “peau sensible” de sa machine à laver, on en relançant un cycle de rinçage supplémentaire.

 

9. On réduit la teneur en calcaire de son eau

Ceux qui habitent une région dont l’eau est très calcaire peuvent investir dans un adoucisseur d’eau : les peaux de toute la famille gagneront en confort et en souplesse !

 

10. On utilise son lait maternel

Le lait maternel à des usages insoupçonnés ! On peut y avoir recours pour choyer la peau de bébé, notamment pour :

  • adoucir l’eau du bain
  • calmer les rougeurs et irritations du siège
  • laver les zones sensibles telles que les yeux ou le nez…
Protection bébé été

Prendre soin de la peau de bébé l’été

Le soleil et la chaleur ne sont pas exactement les meilleurs amis de la peau immature des tout-petits.
Aussi, pour la protéger des UV nocifs, on ne lésine pas sur la crème solaire. On la choisit spécialement formulée pour les enfants, avec un indice de protection élevé (50+), ainsi qu’avec des filtres anti UVA et anti UVB. On renouvelle régulièrement son application : l’eau, les frottements, le sable, la sueur… sont autant de facteurs qui dégradent son efficacité.

Bien sûr, on évite d’exposer son enfant au soleil entre 10h et 16h, et on lui fait porter chapeau et lunettes, voire tissus anti-UV.

 

Prendre soin de la peau de bébé l’hiver

Pour affronter les éléments de l’hiver (vent, froid, pluie), la peau de bébé apprécie un petit coup de pouce : on investit donc dans une bonne “cold cream” que l’on applique, avant de sortir, sur les joues, le nez, le front, le menton et les mains de son bout de choux.

 

Quand bébé a des problèmes de peau

Lorsque bébé a une peau atopique ou sujette à l’eczéma, il est important de demander l’avis d’un médecin généraliste, d’un pédiatre ou encore d’un dermatologue. Les cosmétiques conventionnelles étant incompatibles avec ces maladies de la peau, ils vous accompagneront pour trouver les dispositifs médicaux appropriés. De même, si votre tout-petit souffre d’un érythème fessier, parlez-en à votre pharmacien. En fonction des symptômes, il vous orientera entre crème de change, baumes, onctions ou pâtes de change !

Huile amande douce soin bébé

 

Ces articles peuvent vous interesser