Catégories
Bébé et maman

Couper les ongles de bébé : quand et comment procéder ?

Corps

Lorsqu’il vient au monde, le bébé a déjà des ongles. S’il est déconseillé d’y toucher pendant son premier mois de vie, ils doivent ensuite être coupés régulièrement. Surveiller la longueur des ongles de son bébé permet en effet d’éviter qu’il ne se blesse (ou qu’il ne vous griffe pendant la tétée).

Alors quand couper les ongles de bébé pour la première fois ? Est-il préférable d’utiliser un coupe-ongles, des ciseaux ou une lime à ongles ? Et comment s’y prendre pour être certain de ne pas blesser son enfant ?

 

Couper les ongles de bébé : à partir de quel âge ?

Couper les ongles de son enfant fait partie des gestes d’hygiène et de soin à effectuer régulièrement. Il est néanmoins déconseillé de le faire pendant ses premiers jours de vie. En effet, à sa naissance, les ongles du bébé sont mous et fragiles, et collés sur la peau de ses doigts. En plus d’abimer la matrice des ongles, les couper risquerait donc de le blesser (en coupant sa peau). Il ne faut pas non plus arracher les petites peaux qui se trouvent sur les côtés de l’ongle. Une inflammation ou une infection pourrait s’y développer (un panaris par exemple).


Mais, en attendant de pouvoir raccourcir ses ongles, comment empêcher le bébé de se griffer ? Pour éviter que le nourrisson ne se blesse avec des ongles de mains trop longs, il est possible de lui enfiler des petites moufles en coton. Ce système de protection peut être mis en place à la maternité, dès la naissance de l’enfant. Cela évite notamment qu’il ne se griffe le visage et les coins des yeux.


Il est ensuite conseillé de lui couper les ongles des mains et des pieds au bout de quelques semaines, en attendant au moins un mois. Les ongles sont alors devenus assez longs, assez durs et assez forts. Les ongles du jeune enfant doivent alors être coupés de manière régulière, selon leur vitesse de pousse. Il est recommandé de vérifier la longueur des ongles des mains au moins une fois par semaine. Les ongles des doigts de pieds poussent quant à eux moins vite : en général, une coupe mensuelle suffit.
 

Comment lui couper les ongles ?

En plus de garder ses petits poings fermés, le bébé peut avoir tendance à beaucoup bouger et à effectuer des mouvements incontrôlés. Or, il existe plusieurs astuces pour lui couper les ongles sans risquer de le blesser.
 

À quel moment ?

Pour réaliser ce geste minutieux dans les meilleures conditions, et éviter tout risque de blessure, il est conseillé de couper les ongles de bébé lorsqu’il est calme, par exemple :

  • pendant ou après la tétée (ou le biberon) : l’enfant est rassasié, apaisé et détendu ;
  • pendant sa sieste, lorsqu’il s’assoupit dans son siège auto ou dans son transat, ou lorsqu’il dort la nuit : privilégiez le moment de la sieste, pour une meilleure visibilité.

L’eau chaude a tendance à ramollir les ongles : il est donc déconseillé de procéder à ce soin d’hygiène juste après le bain de bébé (les ongles peuvent en effet être plus difficiles à couper).

Il est enfin recommandé de toujours parler à son enfant au moment des soins et de sa toilette, en lui expliquant les gestes effectués. Cela permet de l’apaiser et lui apprend à rester calme pendant cette routine d’hygiène.
 

Avec des ciseaux, un couple-ongles ou une lime à ongles ?

Pendant ses deux premiers mois, il est conseillé de raccourcir les ongles d’un bébé qui se griffe trop à l’aide d’une lime à ongles en carton (à grains très fins) ou en verre (plus douce que les limes classiques). Cela permet d’éviter de lui couper accidentellement un petit morceau de peau. La lime doit simplement caresser la partie de l’ongle à raccourcir.


Les ongles d’un bébé de plus de deux mois peuvent ensuite être coupés avec des ciseaux à bouts ronds ou avec un couple-ongles (des ustensiles fabriqués dans des matériaux de qualité, en acier inoxydable). Spécifiquement conçus pour couper les ongles de bébé, plusieurs modèles sont adaptés aux soins des plus petits. Grâce à leurs bouts arrondis, les Ciseaux L’Instant Bébé de Laboratoire Giphar permettent de couper les ongles souples de bébé en toute sécurité. La coupe est nette et ses petites lames sont parfaitement adaptées à la taille des ongles des jeunes enfants. Pour encore plus d’hygiène et de sécurité, les ciseaux sont vendus avec un capuchon de protection.

Les ciseaux sont à privilégier pour les bébés de un à deux mois (les ongles sont encore assez mous et sensibles). À partir de trois mois, les ongles sont plus forts : il est alors possible d’utiliser une lime à ongles ou un coupe-ongles spécial bébé, qui possède une protection adaptée.


Il est conseillé de dédier une paire de ciseaux ou un couple-ongles aux soins du jeune enfant (vous pouvez par exemple le ranger avec ses autres produits de soins). Quel que soit l’ustensile choisi, il doit toujours être désinfecté avant d’être utilisé (avec de l’alcool à 90°). Cela permet en effet d’éviter tout risque d’infection en cas de coupure.
 

Comment s’installer ?

Si le bébé ne tient pas encore assis (c’est le cas pendant les premiers mois), il est conseillé de l’installer sur sa table à langer pour lui couper les ongles. Au bout de quelques mois, vous pouvez ensuite réaliser ce soin indispensable à l’hygiène et au bien-être du bébé assis et bien installé, sur une chaise ou un canapé. Asseyez le bébé sur vos genoux, son dos contre votre ventre. Pour lui couper les ongles des pieds, vous pouvez entourer sa poitrine avec vos bras.


Pour éviter que l’enfant ne gigote et ne bouge trop, il est possible de se faire aider par une autre personne : elle peut par exemple essayer de capter l’attention du jeune enfant (en faisant des grimaces ou en lui montrant des jouets), pour qu’il se détourne du soin que vous êtes en train de réaliser. L’objectif est de rester le plus détendu possible, et de ne surtout pas transmettre un éventuel stress à l’enfant. Vous pouvez par exemple lui chanter une chanson, ou lui raconter une histoire.
 

Comment couper les ongles ?

Il est ensuite conseillé de procéder de la manière suivante :

  • pour les ongles des mains : immobilisez la main du bébé dans l’une de vos mains et isolez un premier doigt entre votre pouce et votre index (les autres doigts restent repliés, cachés dans la paume de votre main). Coupez rapidement la partie de l’ongle qui dépasse, en laissant ses bords légèrement arrondis (pour éviter que le bébé ne se griffe). Le geste doit être précis, droit et direct. Veillez à ne pas couper les ongles à ras (trop près de la peau sur les bords) : cela aurait pour effet d’exposer la peau située sous l’ongle (particulièrement fragile), et pourrait provoquer une inflammation ou une infection à la repousse ;
  • pour les ongles des pieds : tenez fermement le pied du bébé et isolez le gros orteil entre votre pouce et votre index (les autres orteils doivent être cachés dans la paume de votre main). Taillez l’ongle droit, sans arrondir ses angles. Cela permet d’éviter l’apparition d’un ongle incarné (qui pénètre dans la peau, et provoque une infection). Il est conseillé de raccourcir les ongles des autres orteils à l’aide d’une lime à ongles : en effet, les orteils sont trop rapprochés les uns des autres pour pouvoir être isolés, et leurs ongles coupés sans danger.


Pour apprendre à votre enfant à apprécier ce moment de soin indispensable (à répéter au moins une fois par semaine pour les ongles des mains), vous pouvez terminer par un massage des mains et des pieds.
 

Comment réagir en cas de blessure ?

Malgré toutes les précautions prises, il arrive parfois que les ciseaux dérapent et qu’un petit bout de peau soit accidentellement coupé. Après avoir pris le bébé dans ses bras et l’avoir rassuré, il est indispensable de bien désinfecter son doigt (avec une solution antiseptique). La plaie cicatrisera en quelques jours.

Que faire si les ongles du bébé ont été coupés trop courts ? Si la peau située autour de l’ongle commence à rougir et que le doigt gonfle et devient chaud, il est nécessaire de le désinfecter à l’aide d’une solution antiseptique, puis de consulter son médecin. Le jeune bébé peut en effet développer un panaris (le plus souvent près des ongles des mains). Il s’agit d’une infection bactérienne, qui apparaît lorsque des bactéries pénètrent dans l’organisme par une petite blessure (un morceau de peau arraché ou des ongles coupés trop courts, par exemple).

Le nourrisson peut enfin souffrir d’un ongle incarné, lorsque l’ongle pousse directement dans la pulpe du doigt ou de l’orteil (plus fréquent). Les orteils des plus petits sont en effet assez serrés et ont tendance à se chevaucher. La transpiration peut également accélérer le processus d’inflammation et d’infection. Après un simple examen clinique, le médecin détermine s’il s’agit d’un ongle incarné. Il applique alors un corps gras entre la peau et l’ongle, pour les isoler l’un de l’autre et stopper le phénomène inflammatoire. L’application d’une solution antiseptique est également prescrite en complément.

 

Laisser un commentaire
Notation
CAPTCHA
Cette question est ici pour vérifier que vous n'êtes pas une machine.

Les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire
Ces articles peuvent vous interesser