Catégories
Bébé et maman

Jambes lourdes chez la femme enceinte : comment les soulager ?

Corps

Due à une mauvaise circulation du sang dans les veines, la sensation de jambes lourdes est fréquente pendant la grossesse. Si ce trouble disparait en général après l’accouchement, il peut s’accompagner d’autres symptômes désagréables et être particulièrement inconfortable pour la femme enceinte.

Alors pourquoi les jambes gonflent-elles pendant la grossesse ? Comment prévenir ces troubles de la circulation ? Et que faire pour soulager les jambes lourdes chez la femme enceinte ?

Gestes minceur massage cuisse et ventre

Pourquoi les jambes enflent-elles pendant la grossesse ?

La sensation de jambes lourdes apparaît en général au cours du troisième trimestre de grossesse, lorsque l’utérus devient particulièrement volumineux. Il a en effet tendance à comprimer la veine cave inférieure (surtout lorsque la femme enceinte est allongée sur le dos) : on parle de « compression veina-lymphatique ».

Située dans l’abdomen, la veine cave a pour fonction de faire « remonter » le sang des jambes et du bassin vers le cœur. Lorsqu’elle est comprimée, le retour veineux est moins bon (les veines sont également moins toniques pendant la grossesse). Le sang stagne et la pression sanguine augmente dans les veines et veinules des jambes : c’est l’apparition de la sensation de jambes lourdes. Le volume sanguin étant plus important chez la femme enceinte, le sang a également tendance à naturellement stagner dans les jambes.

Les principaux signes des jambes lourdes chez la femme enceinte sont une sensation de jambes pesantes et tendues, des fourmillements ou des crampes, un gonflement et parfois des douleurs. Ils se manifestent surtout au niveau des mollets. Adoptés au quotidien, plusieurs gestes simples permettent de prévenir ou de soulager les jambes lourdes chez la femme enceinte.

 

Comment prévenir les jambes lourdes chez la femme enceinte ?

Plus la grossesse avance, plus la femme enceinte est susceptible de souffrir de troubles de la circulation sanguine, et de jambes lourdes et gonflées.

Pour prévenir l’apparition de ce phénomène particulièrement désagréable, il est conseillé de :

  • boire beaucoup d’eau, adopter une alimentation équilibrée et arrêter de fumer : ces règles d’hygiène sont essentielles pour que la grossesse se déroule dans les meilleures conditions possibles. Il est recommandé de limiter les aliments qui favorisent la dilatation du système veineux (café, thé, alcool, épices…) et d’éviter le tabac, qui diminue la tonicité des veines ;
  • pratiquer une activité physique régulière : préférer les escaliers à l’ascenseur, opter pour des activités adaptées à la grossesse (sans risques de chutes) comme la marche, la natation, le vélo d’appartement, le yoga prénatal, la danse, la gymnastique douce… La marche est particulièrement bénéfique pour améliorer le retour veineux : au contact avec le sol, les veines de la voute plantaire s’écrasent et les muscles des mollets se contractent. Cela a pour effet de propulser efficacement le sang vers le cœur, à travers les veines profondes ;
  • adopter les bonnes postures : laisser ses jambes étendues en posture assise ou couchée, surélever les pieds du lit, ne pas croiser les jambes assise, éviter de rester assise ou debout trop longtemps, effectuer régulièrement des petits mouvements de rotation et de flexion des chevilles, se lever fréquemment pour effectuer quelques pas ;
  • limiter la prise de poids : s’il est normal de prendre du poids pendant la grossesse, il est recommandé de limiter la prise de poids à environ 12 kg. Il ne s’agit néanmoins que d’une moyenne indicative (toujours suivre les indications données par son médecin) ;
  • éviter la chaleur : ne pas prendre de bains trop chauds (préférer au contraire des douches fraiches sur les jambes), éviter les saunas et les hammams, ne pas s’exposer au soleil, baisser le chauffage en cas de chauffage au sol ;
  • porter des chaussures et des vêtements adaptés : préférer des vêtements sans ceinture et amples (qui n’entravent pas la circulation sanguine), ne pas porter de gaine, éviter les bottes et les mi-bas qui compriment les mollets, privilégier des chaussures confortables (avec des petits talons, de 3 cm maximum).
     

Comment soulager les jambes lourdes pendant la grossesse ?


Si ces méthodes de prévention ne suffisent pas, il existe plusieurs solutions pour soulager les jambes lourdes et douloureuses chez la femme enceinte.
 

Réaliser certains exercices pour fluidifier la circulation sanguine

Pratiqués au quotidien, plusieurs mouvements simples aident à améliorer la circulation sanguine et le retour veineux chez la femme enceinte.

Pour soulager la sensation de jambes lourdes, il est par exemple recommandé de :

  • effectuer des mouvements de pédalage dans le vide pendant quelques minutes, allongée sur le dos ;
  • faire des moulinets avec ses chevilles, alterner entre des flexions et des extensions des pieds (talons et pointes) ;
  • se masser les jambes (les mollets particulièrement) pendant plusieurs minutes,  en remontant des pieds jusqu’aux cuisses (Vous pouvez utiliser une crème pour le corps pour faciliter le massage) ;
  • doucher ses jambes à l’eau froide en fin de journée (cela permet d’aider les veines à se tonifier et à se contracter).
     

Utiliser des soins spéciaux

Les symptômes dus à une mauvaise circulation sanguine peuvent aussi être soulagés à l’aide de crèmes spéciales ou de gels anti-jambes lourdes pour femme enceinte. Ces crèmes peuvent contenir des substances vasculoprotecrices et veinotoniques (flavonoïdes, troxérutine, diosmine…), ou des substances anti-inflammatoires.

Elles peuvent aussi être formulées à partir d’extraits de certaines plantes, connues pour leurs propriétés drainantes et tonifiantes, et leurs bénéfices sur la circulation sanguine (vigne rouge, hamamélis, marron d’Inde…). Ces crèmes, huiles ou gels rafraichissants sont à utiliser en massage sur les jambes, en remontant des chevilles jusqu’aux genoux.

 

Se tourner vers la phytothérapie

Souvent riches en flavonoïdes (des substances veinotoniques, anti-inflammatoires et protectrices des vaisseaux), certaines plantes aident à favoriser la circulation sanguine et à éviter la sensation de jambes lourdes :

  • la vigne rouge : les extraits de ses feuilles contiennent des flavonoïdes et des anthocyanosides aux effets vasculoprotecteurs. Ils aident à soulager la sensation de jambes lourdes. Leur usage est déconseillé chez les femmes avec des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein ou de l’utérus ;
  • le marronnier d’Inde : ses graines et son écorce contiennent des substances qui peuvent aider à protéger et à stimuler les parois des vaisseaux et des veines. Elles permettent également de réduire les inflammations et les gonflements ;
  • l’hamamélis : ses feuilles et son écorce contiennent plusieurs tanins et flavonoïdes, qui possèdent des propriétés vasculoprotectrices ;
  • le petit-houx : son rhizome contient plusieurs substances de la famille des flavonoïdes. Ces substances permettent d’améliorer le tonus et l’élasticité des veines (propriétés vasoconstrictrices), et aident à diminuer la sensation de jambes lourdes. En cas d’hypertension artérielle, cette plante ne doit pas être utilisée sans avis médical ;
  • le mélilot (déconseillé en cas de maladie du foie).


Ces plantes sont utilisées seules ou en association. Elles sont prises en tisanes, sous forme d’huiles essentielles ou de compléments alimentaires pour soulager les jambes lourdes. Néanmoins, suite à une interdiction par les autorités sanitaires européennes en 2012, les compléments alimentaires qui contiennent des flavonoïdes ne peuvent plus prétendre améliorer la circulation sanguine.

Attention : ces plantes ne doivent pas être consommées par les personnes qui suivent un traitement anticoagulant (un avis médical est obligatoire). L’utilisation des huiles essentielles est également déconseillée pendant la grossesse. Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de les utiliser.
 

Consulter en cas de doutes

Il est recommandé à la femme enceinte de consulter son médecin en cas de jambes lourdes, si :

  • les symptômes ne sont pas soulagés grâce à certains exercices et gestes simples pratiqués au quotidien (marche, surélévation des jambes et moulinets, jet d’eau froide…) ;
  • des varices apparaissent (au moins 3 mm de diamètre) ;
  • un gonflement ou une douleur survient brutalement dans une jambe, avec une sensation de chaleur et une rougeur localisée (risque de phlébite, à prendre en charge en urgence).
     

Après un examen clinique complet (et après avoir vérifié l’absence de contre-indications), le médecin peut prescrire le port de bas de contention (ou bas de compression). Dans certains cas, il doit prescrire des médicaments pour renforcer le tonus des veines (phlébotropes ou phlébotoniques).
 

Porter des bas de contention

Le médecin (ou la sage-femme) peut prescrire des mi-bas, des bas ou des collants de contention à la femme enceinte qui souffre de jambes lourdes (notamment en cas d’œdèmes ou de varices). Leur port est particulièrement recommandé aux femmes enceintes qui travaillent debout et à celles qui souffraient déjà de varices avant leur grossesse. Ces bas compriment les jambes et aident à favoriser un meilleur retour veineux.

Dans certains cas, le médecin a recours à des bandes élastiques : posées directement sur les jambes, elles permettent d’exercer une compression locale permanente.

 

Laisser un commentaire
Notation
CAPTCHA
Cette question est ici pour vérifier que vous n'êtes pas une machine.

Les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire
Ces articles peuvent vous interesser