Catégories
Beauté et soins

Nos conseils pour bien se préparer au soleil

Corps

Bon pour le corps et le moral, le soleil ne fait cependant pas exception : pour en tirer profit sans risques, mieux vaut le consommer avec modération.

Le soleil fragilise en effet les cellules de la peau, accélère leur vieillissement et augmente les risques de cancers cutanés. Renforcer ses défenses en préparant sa peau est donc impératif avant de s’exposer.

#1 Je profite raisonnablement du soleil

Activateur de sérotonine, le soleil contribue à nous redonner le sourire. Il participe également à la synthèse de la vitamine­ D, essentielle à la fixation du calcium sur les os et au bon fonctionnement de notre système immunitaire. Mais le bel astre a son revers. Consommé à outrance et sans protection, il accélère le vieillissement cutané, fragilise les yeux et peut favoriser l’apparition de cancers de la peau. Des risques qu’il est facile de réduire en adoptant les bons réflexes.

#2 Jamais sans ma protection UV

Au quotidien, optez pour des cosmétiques intégrant une protection anti-UV. En cas d’exposition, même par temps couvert, protégez-vous avec une crème solaire adaptée à votre phototype (1). Pensez aussi à protéger décolleté, jambes et bras nus.

#3 Je colore mon assiette

Un mois avant l’exposition, faites le plein de fruits et de légumes colorés (carotte, tomate, poivron rouge, abricot...), riches en vitamines ­C et en caroténoïdes, aux propriétés antioxydantes. Complétez par des huiles végétales, du fromage et des oeufs, sources de vitamine ­E, véritable bouclier contre le photo-vieillissement, et par des fruits de mer, sources de zinc, de sélénium et de cuivre. Ce régime, garanti bonne mine, doit s’accompagner d’une bonne hydratation.

Si votre peau est très claire ou sujette aux intolérances, complétez ce régime par une cure de compléments alimentaires « spécial soleil » quelques semaines avant l’exposition. Attention, certains sont déconseillés aux fumeurs, aux femmes enceintes et  peu, demandez conseil à votre pharmacien.

#4 Pour me préparer au soleil, je fais peau neuve

Pour obtenir un bronzage uniforme, il est essentiel de débarrasser votre peau des cellules mortes accumulées durant l’hiver en procédant à un gommage doux hebdomadaire. L’hydratation est également importante­ : elle contribue à nourrir la peau et l’aide à résister aux assauts du soleil. Au quotidien, ajoutez par exemple à votre routine beauté un sérum hydratant. Le beurre de karité, à la fois protecteur et hydratant, est aussi un excellent complément de soin, tant pour le visage que pour le corps. Attention cependant : certains actifs, comme le rétinol, par exemple, peuvent entraîner un risque de photosensibilisation. Parlez-en à votre pharmacien.

  • Utilisé une à deux fois par semaine, Mon Gommage Corps Doux Laboratoire Giphar exfolie la peau en douceur et la prépare au bronzage
  • La texture onctueuse de Ma Crème Corps Laboratoire Giphar pénètre rapidement et laisse la peau souple et hydraté

 

#5 Je donne un coup d’accélérateur à mon bronzage

Les produits auto-bronzants peuvent donner l’illusion d’un bronzage naturel s’ils sont appliqués correctement. L’huile essentielle de carotte est une alternative. Quelques gouttes ajoutées à votre soin hydratant quotidien, un mois avant l’exposition, faciliteront l’obtention d’un joli hâle. Toutes ces routines ne dispensent évidemment pas d’une bonne protection contre les rayons ­UV.

#6 Les compléments « coup de pouce »

Vous avez un teint très clair ou êtes sujet aux intolérances ? Pourquoi ne pas accompagner ce régime d’une cure de compléments alimentaires « spécial soleil » ? Ils aident la peau à mieux réagir aux rayons ultraviolets et renforcent sa protection naturelle de manière constante et homogène.

Mais pas question pour autant de s’exposer plus longtemps et sans application de produits solaires adaptés ! Commencez la cure quatre semaines avant le début des vacances et poursuivez-la pendant toute la durée de l’exposition. Pour une hydratation optimale, pensez aussi aux huiles d’onagre, de bourrache ou de soja en gélules. En s’incorporant aux membranes des cellules, ces acides gras essentiels permettent à la peau de préserver son intégrité et sa souplesse.

#7 Jambes : faites circuler !

Les températures commencent à grimper et, comme chaque année, vos jambes deviennent lourdes ? Bonne nouvelle, il existe des solutions pour soulager ces symptômes typiques de l’insuffisance veineuse. Évitez tout d’abord les expositions prolongées au soleil ou les bains à température trop élevée car la chaleur est l’ennemie des jambes lourdes. Prenez au contraire l’habitude de vous doucher les jambes à l’eau fraîche, de bas en haut.

Pour un effet délicieusement rafraîchissant, appliquez un gel « jambes légères » que vous conserverez au réfrigérateur. Autre ennemie des jambes lourdes ? L’immobilité. Alors, bougez ! La marche est un excellent remède. L’appui des pieds sur le sol active le pompage du sang dans les veines et stimule la circulation.

« Pour favoriser la circulation sanguine, massez vos jambes avec un mélange d’huile végétale de calophylle et d’huile essentielle de cyprès toujours vert, aux propriétés décongestionnantes. »

 

Manuel K., pharmacien en Seine-et-Marne

 

L’idéal : marcher trente minutes matin et soir, en prenant garde de ne pas porter des talons trop hauts.

En voyage, quel que soit le moyen de transport, étirez-vous souvent, remuez les pieds, faites des flexions-extensions des chevilles et abstenez-vous de croiser les jambes. Faites-vous prescrire, le cas échéant, des chaussettes de contention. Enfin, méfiez-vous des aliments salés, misez sur les fruits rouges, riches en flavonoïdes, et buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour. Il existe aussi des veinotoniques à base de plantes (petit houx, pépins de raisin, vigne rouge, marron d’Inde, etc.) qui favorisent la circulation veineuse. Parlez-en à votre pharmacien !

#8 Se remettre au sport

Avec l’été qui approche, vous avez envie de sortir, de bouger, de refaire du sport ? Bravo ! L’activité physique permet de lutter contre la fatigue, influe sur la sensation de bien-être, améliore la qualité du sommeil…

Toutefois, si vous êtes inactif depuis longtemps, mieux vaut consulter votre médecin au préalable. Il évaluera votre condition physique, vous prescrira peut-être un bilan cardiaque et vérifiera la solidité de vos articulations avant de vous orienter vers les activités qui vous conviennent le mieux. La règle d’or dans tous les cas : reprendre l’activité en douceur, pour éviter les risques de blessure, et augmenter progressivement l’intensité de son effort. Dans tous les cas, prenez toujours le temps de vous échauffer avant et n’oubliez pas de bien vous hydrater après.

#9 La santé sans frontière

Vous projetez de passer des vacances en dehors de l’Union européenne (UE) ? Selon votre destination, plusieurs vaccins peuvent être nécessaires. Pensez à bien anticiper car, en fonction des vaccins, un délai allant de 10 à 15 jours est nécessaire à leur efficacité. Vous trouverez de précieuses informations, par pays, sur le site de l’Institut Pasteur (www.pasteur.fr/fr/centre-medical/preparer-son-voyage).

Il est aussi recommandé d’être à jour des vaccins universels – DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite), BCG (tuberculose) et ROR (rougeole, oreillons et rubéole) – sans parler du vaccin contre la Covid-19. Par ailleurs, la vaccination contre l’hépatite A est fortement conseillée pour tout séjour dans un pays dont le niveau sanitaire est incertain. Et si vous voyagez dans un pays de l’UE, la carte européenne d’Assurance maladie (CEAM) vous permettra de bénéficier sur place d’une prise en charge des soins médicaux. Faites-en la demande sur le site ameli.fr au moins 15 jours avant votre départ.

Notes :

1. Type de peau : de 1 (cheveux roux ou blonds, peau blanche) à 6 (peau noire).

Pour aller plus loin, lire aussi:
> Bronzage et acné: 5 gestes pour une routine beauté sans bouton

 

 

Ces articles peuvent vous interesser