Catégories
Santé et Bien-être

Quels pansements mettre dans votre trousse de premiers secours de l'été ?

Corps

Entre les genoux écorchés de vos enfants, vos ampoules aux pieds au beau milieu d’une randonnée, ou la légère brûlure de votre partenaire aux manettes de son barbecue, nul doute que, cet été, vous aurez recours à l’élément incontournable d’une trousse à pharmacie familiale : le pansement !

Mais comment choisir le pansement adapté à la plaie que vous souhaitez protéger ? Quels pansements devrez-vous glisser dans votre trousse de premiers secours ? Faisons le point dans cet article.

pansement bandage

Les pansements pour les égratignures et les coupures très superficielles

C’est le grand classique d’une trousse de premier secours : le pansement adhésif sec. Utile pour panser les égratignures et les coupures très superficielles, il est le plus connu et le plus répandu des pansements.


Présentation du pansement adhésif sec

Constitué d’une compresse stérile fixée à un support adhésif, le pansement sec peut être prédécoupé, ou vendu en bandes découpables.

Son esthétique peut également varier :
●    couleur chair,
●    transparence de l’adhésif
●    couleurs vives
●    décorations à l’effigie des héros des touts-petits....

Enfin, il en existe de différentes formes, lui permettant de s’adapter à la zone du corps à protéger : spécial visage, pour les coudes, pour les genoux…


Les pansements adhésifs secs spécifiques

La polyvalence du pansement adhésif sec est souvent saluée, d’autant qu’au fil des années, il s’est doté de nouvelles performances :
-    antibactérien et antifongique
-    imperméable
-    ultra-absorbant (compresses à base d’Alginate)
-    hémostatique (compresse se transformant en gel au contact du sang)


A quelle fréquence changer un pansement adhésif sec ?

Même s’il est imperméable, le pansement sec et l’eau en abondance ne font pas bon ménage. Nous vous conseillons donc de changer de pansement au moins quotidiennement, après votre douche par exemple.


La petite astuce Giphar

Votre pansement est à changer mais vous sentez qu’il a collé à la plaie ? Pour éviter de vous faire mal et d’arracher les tissus en pleine cicatrice, voici une astuce toute simple : vous pouvez mouiller le pansement avec de l’eau claire (ou du sérum physiologique si vous en avez). Vous pourrez ainsi le retirer en réduisant considérablement les tiraillements !


Les pansements pour les coupures un peu plus profondes

Au quotidien, les occasions de vous couper sont nombreuses : en vous rasant, en prenant une feuille de papier, en ramassant les bris d’un verre cassé...
Lorsque l’entaille est un peu trop profonde pour un simple pansement sec adhésif, il est bon de disposer de strips de sutures adhésives.


Comment se présentent les strips de sutures adhésives ?

Il s’agit de petites bandes adhésives, posées de manière à rapprocher les bords d’une coupure et à en faciliter la cicatrisation.

Bon à savoir
Les strips offrent une bonne alternative aux points de sutures pour les coupures relativement peu profondes.


Comment poser des strips de suture adhésives ?

La pose de strips est un peu plus technique que l’utilisation d’un simple pansement adhésif. C’est la raison pour laquelle les fabricants de pansement indiquent la marche à suivre sur l’emballage de leurs produits.

Ce que vous devez retenir, c’est qu’il vous faudra agir en 4 étapes :
-    vous posez les premiers strips parallèlement aux berges de la plaie
-    vous posez les deuxièmes strips à la perpendiculaire de la blessure
-    vous posez les derniers strips transversalement
-    vous posez un pansement classique pour protéger le tout
-    

pansement strips


Les pansements pour les brûlures du premier et second degré superficiel

En cuisinant, en repassant du linge, en préparant du feu : par inadvertance, votre peau entre en contact avec un élément chaud et c’est la brûlure…
Si votre peau rougit, présente des cloques, est inconfortable, la brûlure est superficielle. Vous pouvez donc la soigner à la maison, a l’aide d’un pansement gras. Et comme en vacances, il n’est pas toujours facile de trouver une pharmacie ouverte à toute heure, n’hésitez pas à en emporter quelques-uns dans votre trousse de premier secours !

Attention
Si la brûlure vous paraît sérieuse, s’étend sur une zone plus importante que la paume de votre main, est située sur une partie sensible (visage, muqueuse), il vaut mieux consulter.


A quoi ressemble un pansement gras ?

Le pansement gras est protéiforme : il peut être prêt à l’usage ou à faire soit-même.
Dans le dernier cas, le pansement gras se décompose ainsi :
-    un tulle gras
-    une compresse stérile qui vous aide à recouvrir le tulle
-    un sparadrap adhésif ou une bande extensible, qui vous aide à maintenir le tout en place.


Bon à savoir
En fonction de la taille de votre blessure, vous aurez peut-être des découpes à réaliser. Pensez donc à bien désinfecter vos ciseaux au préalable !


Pourquoi privilégier le pansement gras en cas de brûlure ?

Ce type de pansement contient des particules hydrocolloïdes et un corps gras (type vaseline) : ils permettent à la fois de soulager la douleur et d’accélérer la reconstruction de l’épiderme en le réhydratant. Deux actions favorable à la cicatrisation des brûlures.


Quand changer de pansement gras ?

Si votre brûlure a moins de 48h, il est préférable de changer de pansement gras quotidiennement.
Au delà des deux premiers jours et jusqu’à la cicatrisation, vous pouvez en changer tous les deux jours.


Les pansements pour les crevasses

Si, cet été, vous avez prévu de faire de la randonnée, de l’escalade ou encore de bivouaquer, il y a un pansement que vous devez absolument prévoir dans votre trousse de secours : le pansement liquide.


Pansement liquide : présentation

Disponible sous forme de sprays ou de gels à appliquer au pinceau sur la plaie, le pansement liquide a un effet seconde peau appréciable. Très discret, il s’adapte en outre à toutes les courbes du corps, y compris les plis (genoux, coudes, aine), et est parfaitement imperméable.

Il est donc idéal pour combler les crevasses qui peuvent apparaître sur vos mains ou sur vos talons.

Bon à savoir
Le pansement liquide est relativement onéreux. Il faut donc savoir le réserver aux endroits où les pansements traditionnels tiennent moins bien.

A quelle fréquence changer un pansement liquide ?

Le pansement liquide doit être renouvelé fréquemment : pour ne pas commettre d’impairs, n’hésitez pas à consulter les conditions d’utilisations du produit, mentionnées sur l’emballage par le fabricant. En moyenne, il faut compter en changer une fois par jour.


Les pansements pour les ampoules

L’été, nous avons tendance à davantage porter nos chaussures pieds-nus… Et à leur infliger des frottements auxquels ils ne sont plus habitués ! Dès lors, le risque d’ampoule est démultiplié.
Si des pansements existent pour prévenir de leur apparition (constitués de micro bulles pour assurer un coussin de protection contre les frottements), comment réagir quand l’ampoule est là ?


Le pansement hydrocolloïde : comment ça marche ?

Entouré de bords adhésifs, le pansement hydrocolloïde libère un gel dès qu’il est au contact de la plaie. Sa formulation lui permet donc de créer un milieu constamment humide autour de votre blessure, un élément indispensable pour la reconstruction de votre peau.


Quand changer de pansement hydrocolloïde ?

Une fois votre plaie parfaitement nettoyée et désinfectée, vous pouvez coller votre pansement hydrocolloïde et le laisser en place jusqu’à trois jours.

Bon à savoir
Le pansement hydrocolloïde n’est pas indiqué si votre blessure est infectée.


Les bons gestes avant de mettre un pansement

Nous avons presque tous le réflexe de poser un pansement sur une plaie. Mais avons-nous les bons gestes pour l’appliquer sans risquer de le contaminer au préalable ?

Pour éviter tout transfert de microbes par le biais du pansement, nous vous conseillons de :
-    bien vous laver les mains avant de manipuler votre pansement (au savon ou à la solution désinfectante)
-    aseptiser les ciseaux (chirurgicaux par exemple) que vous utilisez, le cas échéant, pour les découpes de pansement, bande adhésive, bande extensible, sparadrap. Pour cela, vous pouvez utiliser un coton imbibé d’alcool ou d’une solution désinfectante prévue pour la peau.
-    parfaitement nettoyer, désinfecter et sécher votre plaie avant de mettre votre pansement.


Le saviez-vous ?
Certaines huiles essentielles sont tout à fait indiquées pour désinfecter vos plaies superficielles, brûlures et coupures. Mais attention, elles demandent à être choisies et utilisées avec précaution. N’hésitez donc pas à demander conseil à votre pharmacien.
> En savoir plus (note : on peut faire ici un lien avec l’article sur les huiles essentielles).
 

pansement patch

Pourquoi mettre un pansement ?

Selon la croyance populaire, faire cicatriser une petite plaie bénigne à l’air libre est la solution la plus “naturelle”. Mais saviez-vous que la cicatrisation en milieu humide, sous un pansement donc, présente de nombreux avantages ?

 
Un pansement accélèrerait la cicatrisation

Quand elle est lésée, la peau cherche à se reconstruire en créant de nouvelles cellules cutanées. Or, selon la recherche médicale, ce processus est facilité en milieu humide. Et c’est précisément le rôle du pansement ! Une fois posé, il offre à votre peau des conditions humides plus importantes qu’à l’air libre.


Un pansement pour prévenir la formation des cicatrices et des croûtes

Contrairement aux idées reçues, les croûtes bloquent la création de nouveaux tissus. En limitant l’apparition des croûtes, les pansements accélèrent la cicatrisation.


Un pansement pour isoler la peau abîmée des microbes

Enfin, un pansement agit en effet comme une barrière face aux impuretés, aux microbes venant de l’extérieur, limitant les risques d’infections.


Quand consulter un médecin ?

Votre venez de vous blesser et vous avez un doute : votre blessure est-elle suffisamment bénigne pour vous automédiquer ?

Si votre blessure présente une des caractéristiques suivantes, nous vous recommandons de consulter un professionnel de santé :
-    votre plaie saigne en abondance
-    est profonde : elle mesure plus de 5 mm de profondeur
-    émet de la chaleur, est gonflée, douloureuse
-    est située dans un endroit sensible : proximité des yeux, de la bouche, de muqueuse
-    son aspect pose question : elle paraît déchiquetée, nécrosée
-    vous ne parvenez pas à retirer tous les débris présents dans la plaie
-    une poussée de fièvre survient

Dans le cas contraire, autorisez vous l’automédication : un nettoyage consciencieux suivi d’une désinfection régulière et de la pose d’un pansement suffira ! Vérifiez bien toutefois que votre pansement comporte le marquage “CE” : même s’il fait partie des produits du quotidien, il n’en reste pas moins un produit de santé réglementé !

Laisser un commentaire
Notation
CAPTCHA
Cette question est ici pour vérifier que vous n'êtes pas une machine.

Les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire
Ces articles peuvent vous interesser